Jeudi 20 février : Séance inaugurale de l’Université Nouvelle, association progressiste d’éducation populaire !

Publié le 13 Février 2014

 Jeudi 20 février : Séance inaugurale de l’Université Nouvelle, association progressiste d’éducation populaire !

Impulsée dans les années 60 par le Parti Communiste Français, l’Université Nouvelle a fonctionné à Strasbourg jusqu'au décès de sa présidente, madame Paulette Fischer, à la fin des années 80.

Le but de cette association est de dispenser non seulement un savoir par des cours et des conférences mais aussi de permettre d'acquérir une compréhension des grands enjeux actuels, et de développer un esprit critique à l'encontre de la pensée dominante. Il est apparu important de relancer son activité dans le contexte actuel de crise du capitalisme.

Les Jeunes Communistes du Bas-Rhin et l’Union des Étudiants Communistes de Strasbourg vous invitent ainsi à la séance inaugurale de l’Université Nouvelle :

Jeudi 20 février 2014

À la Maison des Associations

Place des Orphelins

67000 Strasbourg

De 20h à 22h

Au cours de cette soirée, dont l’entrée est libre, sera présenté le programme des activités de l'Université Nouvelle en 2014 et projeté le film Les Jours Heureux de Gilles Perret (2013).

 

Présentation du programme d'activités :

 

3 cycles de 3 cours chacun :

Sur les enjeux européens, par Francis Wurtz, député européen honoraire.

Sur l'Histoire du mouvement ouvrier en Alsace, par Françoise Utard, historienne du mouvement ouvrier.

Sur l'économie, par Julien Ratcliffe, enseignant en économie.

 

L’ensemble des cours sont accessibles aux adhérents de l’Université Nouvelle (10 euros par an, 5 euros pour les étudiants et les personnes sans emploi)

 

Des conférences sur des thèmes divers :

Les solutions alternatives à la crise, la laïcité, le féminisme, les données personnelles, la protection des personnes, etc…


Projection du film Les Jours Heureux :

Synopsis : Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».

Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

 

 

 

L'Union des étudiants communistes de Strasbourg.

Publié dans #Université

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article