Communiqué des personnels de l'Université de Strasbourg réunis en AG le mardi 22 mars

Publié le 23 Mars 2016

Communiqué des personnels de l'Université de Strasbourg réunis en AG le mardi 22 mars

Nous, personnels de l’Université de Strasbourg, réunis en Assemblée Générale ce mardi 22 mars, apportons tout notre soutien au communiqué intersyndical « La fac nous appartient ! » publié le 19 mars au sujet des violences policières perpétrées sur le campus, sur les marches de la faculté de Droit, qui ont entrainé des blessures et l’hospitalisation de plusieurs manifestant.e.s (voir ci-dessous).

Nous demandons au président de l’Université, Alain Beretz, de s’expliquer auprès de la communauté universitaire dans son ensemble sur les circonstances qui ont conduit à ces brutalités gratuites, que nul ne saurait accepter. Dans la perspective de la continuation du mouvement social et de la grande journée de mobilisation du 31 mars, nous souhaitons qu’un communiqué soit publié en ce sens, au plus tard à l’issue du Conseil d’Administration du 29 mars afin que de tels abus ne se reproduisent jamais.

Les personnels de l'Université de Strasbourg réunis en AG ce mardi 22 mars

 


Le Communiqué intersyndical du 19 mars :

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les violences policières qui ont conclu la manifestation unitaire du 17 mars contre la « loi Travail », occasionnant plusieurs blessé.e.s.

De nombreux personnels et étudiant.e.s parmi nous, ainsi que des vidéos et des photos, peuvent témoigner que la sécurité des biens et des personnes n’était aucunement menacée.

Sans aucune provocation des manifestant.e.s, sans aucune sommation des forces de l’ordre, la charge et le matraquage constituent une violence gratuite d’une extrême gravité.

Nous dénonçons l’autorisation donnée par le président à cette intervention inadmissible alors qu’il aurait dû rester le garant des franchises universitaires. Est-il vraiment nécessaire de rappeler que l’Université appartient à ses étudiant.e.s et à ses personnels ?

Nous demandons à la présidence de condamner fermement la violence qui s’est exercée sur notre jeunesse et l’engageons à tout faire pour que de telles extrémités ne se reproduisent jamais.

SES-CGT ; SNTRS-CGT ; CNT ; SNESUP-FSU ; SNASUB-FSU ; SNCS-FSU ; SNPREES-FO ; SNPTES ; SUD Education Alsace.
Approuvé par les étudiant.e.s mandaté.e.s par l’AG unitaire du 17 mars

Repost 0
Commenter cet article