Transport scolaire payant pour les collégiens : une nouvelle attaque contre l'égalité

Publié le 4 Juillet 2016

Transport scolaire payant pour les collégiens : une nouvelle attaque contre l'égalité

Durant le Conseil Départemental de ce lundi 4 juillet, les élus bas-rhinois de droite ont adopté une nouvelle mesure antisociale. Cette fois, c'est au transport scolaire qu'ils ont décidé de s'attaquer. En effet, ils ont voté la fin de la gratuité du transport scolaire pour les collégiens ! Les familles devront désormais s'acquitter de la somme de 90 euros pour chaque année scolaire par enfant scolarisé au collège. Mais les élus du département, toujours soucieux de ne pas faire de jaloux, ont aussi décidé de s'en prendre aux lycéens. Pour ces derniers, les parents payaient jusqu'à présent 90 euros par an. Ils payeront désormais 135 euros par an !

Ces augmentations semblent importantes, mais elles le sont encore plus dès lors qu'on les applique à un exemple concret. Ainsi, pour des parents ayant un enfant scolarisé au collège et un autre scolarisé au lycée, ils devront débourser 135 euros de plus pour le même service. On imagine l'impact d'une telle dépense dans le budget d'une famille précaire...

En effet, les plus touchés par cette mesure honteuse sont les classes populaires puisqu'en plus d'avoir voté une augmentation des prix, aucune tarification solidaire n'a été mise en place ! Que l'on soit fils de patron ou fils d'ouvrier, on payera la même chose. Les élus du département semblent avoir une drôle de vision de l'égalité, qui fait pourtant partie de la devise de la République qu'ils sont censés servir...

En parallèle, ce sont tous les habitants du Bas-Rhin qui vont payer plus pour se déplacer, particulièrement ceux qui vivent dans les zones rurales : le prix du ticket des bus du département va passer de 2 euros à 2,50 euros. Encore une fois, les élus départementaux prennent le parti de l'Eurométropole et délaissent complètement les autres habitants du Bas-Rhin, qui payent toujours plus pour se déplacer alors que le service se dégrade année après année.

Le Mouvement des Jeunes Communistes du Bas-Rhin et l'Union des Etudiants Communistes de Strasbourg s'opposent fermement à cette mesure antisociale et dénoncent également l'attitude honteuse des élus socialistes, qui ont déclaré que la gratuité était une « hérésie » et qui ont donc appuyé le projet de la droite. Nous réclamons la gratuité totale des transports en commun, financée par de nouvelles cotisations patronales. L'argent existe, prenons le !

 

Mouvement Jeunes Communistes du Bas-Rhin et Union des Etudiants Communistes de Strasbourg

Repost 0
Commenter cet article