Halte à la censure des médias en Turquie !

Publié le 7 Octobre 2016

Retour en images et vidéos du rassemblement à Strabourg contre le censure des médias en Turquie (6 octobre 2016)

Halte à la censure des médias en Turquie !
Halte à la censure des médias en Turquie !Halte à la censure des médias en Turquie !
Halte à la censure des médias en Turquie !Halte à la censure des médias en Turquie !Halte à la censure des médias en Turquie !

Discours de Cem BAL de l'Union des Etudiants Communistes de Strasbourg :

Il y a deux jours, la police turque investissait les studios de la chaîne IMC TV afin de la fermer et de faire taire ses journalistes qui n'était pas au goût de l'autocrate Erdogan. Cependant, ce jour là, ces journalistes ont décidé courageusement de lutter en occupant leurs locaux et en retransmettant en direct l'attaque qu'a une nouvelle fois reçu le journalisme en Turquie. En effet, le journalisme est l'une des cibles favorites du gouvernement fasciste turc. Pour ce qui est du classement de la liberté de la presse, la Turquie se trouve au 151ème rang sur 180 pays. Et ils osent nous parler de démocratie ? Il n'est pas rare que des centaines, voir des milliers de journalistes, d'universitaires, d'étudiants, de citoyens se fassent traîner devant les tribunaux pour « insulte à Erdogan » ou pour « propagande terroriste », alors que nos camarades s'insurgent de manière juste contre des fascistes et des assassins. Et ils osent nous parler de démocratie ? Lorsque l'on est l'un de pays avec le plus de prisonniers politiques, comment osent-ils nous parler de démocratie ?

Malheureusement, les attaques quotidiennes contre le journalisme et la liberté d'expression ne sont pas les seules pratiques autoritaires du régime…

Depuis le 16 août 2015, 1,3 millions de personnes ont été affectées par les couvre-feux mis en place à 56 reprises par les autorités turques dans une vingtaine de villes du Kurdistan. L’Etat turc et le gouvernement de l'AKP poursuivent les attaques militaires au Kurdistan, détruisant des villes et tuant des civils sans défense. Les villes de Sur et Cizre où ont été déployés des dizaines de milliers de policiers et de militaires, sont assiégées, sans discontinue, depuis décembre 2015. Bien que les chiffres soient difficiles à évaluer, le nombre de morts s’élève à 768 dont 98 enfants. C'est énorme… Et ici les médias n'en parlent pas. Peut-être parce que les grands médias sont possédés par des grosses fortunes qui on des intérêts en Turquie.

Nous autres, Jeunes et Etudiants communistes, nous exigeons que la France arrête de soutenir la dictature d'Erdogan et sa politique meurtrière. Nous exigeons l'abrogation des Accords de coopération policière et militaire qui lient nos deux pays depuis 2011. Cependant nous sommes pas dupes. Nous savons qu'ils ne faut rien attendre du gouvernement français, qui ne fait ses choix que par opportunisme et ne se levera pas contre une autre puissance capitaliste et impérialiste. Nous pensons notamment à l'intervention illégale de l'armée turque au Rojava avec l'aide de la milice djihadiste comme celle du Front al-Nusra. Malheureusement, aucune puissance dite démocratique n'a levé le petit doigt.

Aujourd'hui plus que jamais, face à cette montée folle du fascisme, c'est à nous également ici et maintenant de combattre ces injustices, ces crimes de masse ! C'est à nous ici et maintenant de faire vivre la solidarité internationale avec toute notre ferveur révolutionnaire !

La Révolution ou la mort ! Nous vaincrons !

 

https://www.facebook.com/EtudiantsCommunistesStrasbourg/videos/805400396229121/

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article