Marsault n’est pas le bienvenu à Strasbourg !

Publié le 5 Janvier 2017

Marsault n’est pas le bienvenu à Strasbourg !

Le 7 janvier 2017, la Librairie Kléber de Strasbourg accueille le dessinateur Marsault pour une séance de dédicaces. Marsault est pourtant un « artiste » qui se sert de ses dessins pour véhiculer la propagande raciste et sexiste de l’extrême-droite. Ses dessins sont souvent des appels mal dissimulés au tabassage des militants gauchistes, féministes, antiracistes, commis par son « héro » le crâne rasé... Sa maison d’édition, Ring, s’est faite connaître pour avoir publié l’ode à Breivik de Laurent Obertone et le « Manifeste de la Dissidence Blanche », ainsi que pour accueillir regulièrement des écrivains racistes tel Renaud Camus.

Pendant l’été 2016 Marsault a été protagoniste d’un différend qui a montré une fois de plus quelles sont ses méthodes pour réduire au silence ses opposants : après la fermeture de sa page Facebook, il a lancé un appel à harceler une militante féministe qui saluait l’événement. Cette dernière, ainsi que ses amis et sa famille, se sont alors vus tomber dessus la réaction de la milice pro-Marsault, avec la série infinie d’insultes, menaces de viol, tabassage et meurtre qui vont avec. Des méthodes fascistes et mafieuses ![1]

 

La langue de bois d’une France qui se veut « républicaine », d’une Strasbourg qui se veut « capitale des droits de l’Homme », d’une « liberté d’expression » qui est répétée à l’infini jusqu’à perdre son sens militant... tout cela est évident dès lors que les lieux publics et/ou de diffusion du savoir sont ouverts aux réactionnaires de la pire espèce. Devons-nous rappeler l’invitation de Bruno Gollnisch au Palais Universitaire en février 2015[2] ? Comme nous le disions à l’époque, la liberté d’expression oui, mais pas pour les propagateurs de haine !

Malheureusement, aujourd'hui la haine sexiste, lorsqu'elle est portée par des racistes d'extrême-droite est tolérée et même applaudie. Malheureusement, Marsault est également soutenu par les éternels défenseurs de la liberté d'expression, comme si la violence raciste, sexiste, antisémite, homophobe, dessinée, écrite, fantasmée, ressassée était un vague inconvénient que les victimes devraient supporter pour garantir la liberté des bourreaux.[3]

 

Le MJCF 67 et l’UEC Strasbourg dénoncent la venue de Marsault à la librairie Kléber : il n’est pas le bienvenu dans notre ville, dans notre région qui porte encore les blessures de la haine fasciste dont Marsault est le digne successeur. Comme en avril 2010 les responsables de la librairie Kléber ont annulé la conférence d’Eric Zemmour, nous exigeons que la même politique soit appliquée vis-à-vis de la séance de dédicaces de Marsault. Un sursaut d’honneur antifasciste s’impose pour tous ceux qui ne veulent pas être complices de la descente de notre pays dans la barbarie fasciste !

 

Mouvement des Jeunes Communistes du Bas-Rhin et Union des Etudiants Communistes de Strasbourg

 

[1] Voir Info-Antiraciste, Marsault, dessinateur d'extrême-droite et harceleur en meute : http://info-antiraciste.blogspot.fr/2016/08/marsault-dessinateur-dextreme-droite-et.html?m=1

[2] Voir UEC Strasbourg, Monsieur Gollnisch le négationniste est indésirable à l’Université de Strasbourg : http://uecstrasbourg.over-blog.com/2015/02/monsieur-gollnisch-le-negationniste-est-indesirable-a-l-universite-de-strasbourg.html, ainsi que UEC Strasbourg, Annulation de la conférence de Gollnisch : une victoire pour l’Université médaillée de la Résistance : http://uecstrasbourg.over-blog.com/2015/02/annulation-de-la-conference-de-gollnisch-une-victoire-pour-l-universite-medaillee-de-la-resistance.html

[3] Voir Info-Antiraciste, cit.

Repost 0
Commenter cet article