Mobilisation à Strasbourg « Ni Le Pen, ni Macron ! Ni patrie, ni patrons ! » - 26 et 29 avril 2017

Publié le 26 Avril 2017

Mobilisation à Strasbourg « Ni Le Pen, ni Macron ! Ni patrie, ni patrons ! » - 26 et 29 avril 2017

Mercredi 26 avril à 18h au Patio (campus central de Strasbourg), Assemblée générale suite au premier tour des présidentielles : 

https://www.facebook.com/events/1204057296386996/

Après le premier tour des présidentielles du dimanche 23 avril, nous vous invitons à venir débattre des perspectives que nous offre un second tour opposant le camp libéral à celui de la réaction. Quelles attitudes à adopter ? Quelles actions à entreprendre pour relancer les luttes pour les droits des travailleurs et de la jeunesse lors des prochaines semaines ?
Venez discuter de ces questions lors d'une AG ce mercredi 26 Avril à 18h au Patio (campus central de Strasbourg).

 

Samedi 29 avri à 14h place Kléber, Manifestation "Ni Le Pen, ni Macron" :

https://www.facebook.com/events/1871203979816263/

Pendant des mois, la perspective de l'élection nous a divisé. Nous nous sommes accusé.e.s et culpabilisé.e.s pour nous convaincre de mettre un bulletin dans l'urne ou de nous abstenir, de choisir ou d'éliminer, de voter pour l'un.e ou l'autre candidat.e. Dimanche soir, un « front républicain » a immédiatement été appelé pour contrer la menace que représenterait le Front National. Nous n'avons plus le temps de nous quereller pour savoir si nous devons voter ou non. Si nous combattons l'ordre moral, autoritaire, raciste et sexiste que représente le FN, ennemi malgré son discours des classes populaires, nous combattons avec la même force le projet ultra-libéral d'Emmanuel Macron, qui broiera les travailleurs et les travailleuses, déjà bien précarisé.e.s ces dernières années par les différentes casses du Code du Travail.
Devant l'abstention et les scores misérables des finalistes, il est déjà clair que les prochains gouvernants n'auront aucun semblant de légitimité. Quel que soit le résultat du scrutin, nous devrons nous organiser et développer des structures solidaires contre le racisme, l'appauvrissement et l'exploitation généralisés, la répression. Que nous fassions barrage dans les urnes ou non, préparons-nous à cela dès maintenant. Le pouvoir issu de l'élection ne nous conviendra pas : Résistance et Riposte dans la rue !
Nous appelons tou.te.s les citoyen.ne.s déçu.e.s par ce cirque électoral, celles et ceux qui ne se sentent pas représenté.e.s et qui veulent une vraie alternative à la politique actuelle à manifester le samedi 29 avril, pour nous retrouver, montrer que nous sommes présent.e.s et que la démocratie nous appartient.
Pour un quinquennat offensif, la politique commence dans la rue !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article