Voeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-Rhin

Publié le 1 Mai 2019

Voeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-Rhin
Voeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-RhinVoeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-Rhin

La Jeunesse Communiste du Bas-Rhin était mobilisée aujourd'hui à l'occasion de la journée internationale de la lutte des travailleurs.

La manifestation nous a permis de montrer que la lutte contre l'exploitation capitaliste et pour une société juste dirigée par les travailleurs est toujours d'actualité et s'organise au sein de nos rangs. Nous avons fièrement porté la voix de la lutte révolutionnaire au sein de notre cortège, un nouvel espoir apparaît pour la jeunesse populaire celui de la reconstruction d'une organisation défendant leurs intérêts sans compromission.

À Strasbourg, à Lyon, Marseille, Aix et Saint-Étienne le travail cohérent et assumé de la rupture avec le réformisme pour le combat classe contre classe porte ses fruits, continuons la bataille jusqu'à la victoire.

C'est la lutte finale ! Pour le socialisme et la révolution, organise ta colère !

 

 

Discours de Léo F. pour le Comité politique fédéral de la JC 67, à l'occasion de la Journée internationale des travailleurs 2019 :

 

Chers camarades, chers amis,

Nous sommes heureux de vous retrouver aujourd’hui afin de tirer le bilan de cette nouvelle année de lutte. 

Il y a tout juste un an, la lutte des lycéens et des étudiants contre la sélection à l’Université mais aussi celle des cheminots pour la conservation de leurs conquis sociaux et du monopole ferroviaire public, battaient leur plein. La jeunesse communiste s’y était pleinement investi comme lors des nombreuses autres mobilisations qui se développent et se multiplient depuis quelques années. Les travailleurs s’engagent de plus en plus dans la lutte contre ceux qui veulent détruire nos conquis sociaux. Cependant le constat que nous tirons de ces luttes est désolant. Combien de batailles avons gagnées depuis ces dix dernière années ? Le sentiment d’impuissance face aux attaques de la bourgeoisie est accablant. Au moment ou la seule finalité offerte au plus grand mouvement populaire de ces dernières années est une énième échéance électorale servant de défilé à la clique opportuniste sociale-démocrate. Le manque d’un parti d’avant-garde et d’une confédération syndicale de lutte au sein de notre classe se fait plus que jamais ressentir.

À l’heure actuelle aucune force politique ne prône la rupture révolutionnaire avec la société actuelle placée sous l’égide des monopoles capitalistes qui exploitent toujours plus notre force de travail. 

Devons-nous pour autant nous résilier et laisser place au sentiment de défaite ? Non !

Tout cela reste à construire, voilà la prochaine étape que doit franchir le mouvement ouvrier en France, celle de la reconstruction d’un parti d’avant-garde guidé par la science marxiste-léniniste et au service du prolétariat.

En Europe nous constatons l’apparition nouvelle de ces partis, qui comme en Italie, en Grèce ou Espagne redonne un espoir à la classe ouvrière, l’espoir des lendemains qui chantent au sein d’une société débarrassée de l’exploitation de l’Homme par l’Homme, le socialisme-communisme.

En ce qui concerne notre pays, le travail de la reconstruction est déjà entamé. Voilà maintenant pratiquement un an que nous accomplissons un travail militant commun accompagnés de nos camarades des Bouches du Rhône, de Lyon et de la Loire. Notre première tâche a été et reste de rompre avec le réformisme qui a toujours trahit la classe laborieuse. Car l’ennemi est aussi dans notre camp, on ne peut se battre contre la bourgeoisie en risquant d’être abattus d’une balle dans le dos. À travers la mise en place de différentes campagne nous organisons la colère de la jeunesse populaire dans la lutte, pour la défense de ses droits et la marche vers la société prolétarienne, dans laquelle notre avenir ne se résumera plus à vivre pour les profits d’une poignée de parasites mais dans laquelle les travailleurs seront maîtres de leur vie.

La voie de la victoire est à notre portée, guidée par la théorie révolutionnaire nous saurons établir le rapport de force qui mènera notre classe vers la lutte finale. Seule la lutte organisée paie et nous sommes décidés à nous battre coup pour coup et classe contre classe. Tous les travailleurs ont intérêts à rejoindre le rang des communistes sincères, dans un pays recensant plus de  11 millions de travailleurs privés d’emploi et précaires, la défense de notre droit au travail et à un revenu digne est une priorité. C’est pourquoi nous avons décidé de nous investir pleinement au sein du Comité CGT des travailleurs privés d’emploi et précaires, ces comités présents partout à travers la France font la démonstration que seule l’union des travailleurs dans le combat de classe permet la victoire.

Nous nous investissons également dans la lutte pour la défense des étudiants populaires au sein des Comités de Lutte nés de la mobilisation étudiante de l’an passé et qui visent à pérennisé la lutte en dehors des mouvements éphémères. C’est sous le mot d’ordre :« L’unité de tous pour la dignité de chacun ! » que s’est structurée cette année la lutte contre l’École de classe à Strasbourg car nous savons que si la lutte pour une amélioration immédiate de la condition des étudiants populaires et des travailleurs est nécessaire, elle ne sera jamais entièrement satisfaite au sein d’un système qui ne voit en la classe travailleuse qu’une main d’œuvre exploitable à souhait et au sein duquel l’École ne vise qu’à perpétuer ce rapport d’exploitation.

Le capitalisme à son stade impérialiste traverse une crise profonde, les monopoles capitalistes se disputent toutes les richesses du monde et sont à l’origine des toutes les guerres actuelles à travers le globe. Ils sont prêts à tout pour conserver leurs profits. Les gouvernements s’enchaînent et se ressemblent appliquant tous les mêmes politiques anti-travailleurs au service de la classe bourgeoise. En cette période de crise, le fascisme constitue le dernier rempart de la bourgeoisie pour maintenir ses profits, il faut mater la colère des travailleurs la détourner vers l’étranger et « l’assisté » afin que jamais il ne s’en prennent à ceux qui organisent la misère, les capitalistes. Le fascisme ne se décrète pas un beau matin, il s’immisce dans les discours, il se banalise dans les pensées. Macron que la sociale-démocratie présentait comme le seul rempart au fascisme dicte les lois du capital avec un zèle extraordinaire, accentuant la répression policière et juridique des mouvements de protestation, accélérant le processus de destruction des conquis sociaux historiques de la classe ouvrière (assurance chômage, sécurité sociale etc.). 

Si nous nous félicitons de la fermeture du désormais ancien local fasciste au cœur de notre ville, nous savons que les conditions matérielles de son apparition s'accroissent au fur et à mesure que la nécessité d’intensifier l’exploitation des travailleurs ,pour la conservation des intérêts impérialistes, augmente. Apprenons du passé et de l’histoire de notre classe et surtout n’oublions pas ceux qui ont donné leur vie pour la liberté, ce sont plus de 100 000 travailleurs qui se sont sacrifiés dans la lutte contre le nazisme en France. 

Au révisionnisme historique voulant assimiler le socialisme à la barbarie fasciste, répondons en nombre mercredi 8 mai prochain à 14H place Kléber pour commémorer ceux qui hier se sont battus sans relâche pour une France libre du fascisme, pour une société juste placée sous les valeurs de la paix, de la dignité et du travail.

La mort n’éblouit pas les yeux du partisan. Pour la révolution et le socialisme organise ta colère !

Voeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-RhinVoeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-Rhin
Voeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-RhinVoeux du 1er mai 2019 des Jeunes Communistes du Bas-Rhin

Nous remercions les membres de la campagne BDS Strasbourg, du Cercle Communiste d'Alsace et de la CGT Précaires-Chomeurs pour leur présence à notre traditionnelle fête du 1er mai.

Publié dans #1er mai

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article