Référendum étudiant à Strasbourg : les 13-14 et du 19 au 21 novembre 2014

Publié le 7 Novembre 2014

LES 13-14 ET DU 19 AU 21 NOVEMBRE, ÉTUDIANTS DE L'UNIVERSITÉ DE STRASBOURG VENEZ VOUS PRONONCER POUR OU CONTRE L'AUSTÉRITÉ DANS NOS FACS !

Les effets des budgets austéritaires de 2012 et 2013 continuent à mettre en danger la réussite des étudiants de Strasbourg et les conditions de travail de ses personnels.

Concrètement que représente l'austérité à l'Université de Strasbourg ?

2012 ⇒ 41 gels de postes ; suppression des rattrapages et des semaines de révision ; fermeture de bibliothèques et de secrétariats ; suppression de plus de 40.000 heures de TD ; mise en place de quotas à l'entrée de l'Université en première année de licence.

2013 ⇒ nouvelles hausses des frais d’inscriptions ; baisses des dotations pour la plupart des composantes (-15% en STAPS par exemple !) ; gel de 51 postes et 2,5 millions d’€ d’économies sur la masse salariale ; baisse du budget pour le soutien à l’enseignement ; stagnation du budget pour la vie étudiante et du budget recherche du Conseil scientifique après deux années de baisse drastique dans les deux ; baisse de budget pour les contrats de maintenance et d’entretien des bâtiments universitaires et pour la politique immobilière ; baisse du budget pour la formation continue, le service Relations Internationales et la Carte Multi-Services. Le tout voté sous les applaudissements des élus AFGES et des bonzes locaux incrustés dans un Conseil d’Administration anti-démocratique !

Janvier 2014 ⇒ la blague ! Les élus du Conseil d’Administration de l’UdS découvrent que pour un mois (du 13 décembre au 13 janvier) le président de l’Université de Strasbourg, Alain Beretz, a tenue cachée l’information du Ministère que le montant de la dotation ministérielle pour l’année 2014 aurait été inférieure à celle de 2013 pour le chiffre de 3,8 millions d’€. Par conséquent, la direction de l’UdS a pris la décision de n’ouvrir aujourd’hui que 80% des dotations pour les composantes. En gros, cette décision signifie une diminution de 20% des crédits affectés à toutes les facultés !

D’où viennent ces abominations ?

D’une politique universitaire de désengagement des gouvernements vis-à-vis de leurs devoirs en termes de financements des établissements, stratégie encouragée par l’Union européenne, fausse amie des étudiants, et appliquée par le gouvernement français « bon élève » !
L'autonomie budgétaire, mise en place par la loi Responsabilité des Universités (LRU) de 2007 et poursuivie par la Loi Fioraso de 2013, a eu comme première conséquence le désengagement accru de l'État vis-à-vis des universités, qui doivent désormais se tourner vers les privés et soumettre leurs formations aux besoins de ces derniers afin de recueillir quelques miettes pour survivre. La loi Fioraso n’a fait qu’accentuer la privatisation et la mise en concurrence des universités. N’arrivant pas à survivre financièrement toutes seules, les universités sont contraintes à fusionner et à créer des monstres anti-démocratiques appelés « COMUE », ce qui marque la véritable fin du concept d’université de proximité. Le résultat est qu’aujourd’hui 38 établissements sont en situation de faillite ou de difficultés budgétaires, qu’un étudiant sur deux échoue en première année et que 33% de jeunes diplômés sont au chômage !

En refusant l'austérité budgétaire et en restant convaincus de la nécessité de maintenir un service public d’enseignement supérieur et de recherche de qualité, accessible au plus grand nombre, nous demandons à l’État d’assumer à nouveau ses responsabilités vis-à-vis de l'Université à travers une loi de programmation budgétaire conséquente !
Du 10 au 21 novembre l’UEC dans toute la France organise un référendum étudiant pour laisser la voix aux étudiants pour s’exprimer pour ou contre les baisses budgétaires dans leurs universités ! Des urnes seront présentes dans la plupart des facultés des campus strasbourgeois !
Participons à ce moment de démocratie directe étudiante et restons mobilisés quand en décembre la direction frauduleuse de l’Université de Strasbourg essayera de faire passer un nouvel budget austéritaire !

 

POUR VOTER ET FAIRE ENTENDRE VOTRE VOIX, RENDEZ-VOUS DE 8H À 18H LE 19 NOVEMBRE AU PALAIS UNIVERSITAIRE, À LA FACULTÉ DE GÉOGRAPHIE ET À L'INSTITUT LE BEL, LE 20 EN DROIT ET AU PORTIQUE, LE 21 EN DROIT ET À L'INSTITUT LE BEL.

 

Après dépouillement, l'Union des Étudiants Communistes de Strasbourg vous annonce le résultat du référendum étudiant contre l'austérité :

887 votants
882 exprimés

871 votants contre les baisses budgétaires (soit 98,8% des suffrages exprimés)

16 votants pour les baisses budgétaires (soit 1,2% des suffrages exprimés).

Un grand merci à tous les étudiants et personnels de l'Université de Strasbourg qui se sont exprimés contre l'austérité dans l'enseignement supérieur et le recherche !

 

Voici les principaux signataires de notre appel « Faisons confiance à l'université et à la jeunesse ! » :


Nima ZAHIR, secrétaire de secteur de l’UEC Strasbourg
Dilara HATIPOGLU, présidente de l’UDEES (Union des Etudiants Etrangers de Strasbourg)
Sibel BASARAN, élue au Conseil d’Administration de l’Université de Strasbourg
Aurélien BONNAREL, élu au Conseil de la Faculté de Droit, de Sciences Politiques et de Gestion
Schahin ZAHIR, élu au Conseil de la Faculté de Sciences Historiques
Boris MORENAS, élu au Conseil de la Faculté de Sciences Historiques
Hector VOGLER, élu au Conseil de la Faculté de Sciences Historiques 2013-2014
Pierre KRIEGER, élu au Conseil de la Faculté de Sciences Historiques 2013-2014
Nawel RAZALI, élue au Conseil de la Faculté de Sciences Historiques 2013-2014
Andrea BENEDETTI, président du Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2013-2014
Anil-Hasan PEKOZ, élu au Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2013-2014
Baptiste LEFEBVRE, élu au Conseil de Résidence de la Cité de Paul Appell 2013-2014
Bibars IZOULI, élu au Conseil de Résidence de la Cité de Paul Appell 2014-2015
Celya BELAID, élue au Conseil de Résidence de la Cité de Weiss 2014-2015
Mouloud NEDJAR, élu au Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2013-2014
Nadir MIMOUNI, élu au Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2014-2015
Maxime ORHON, élu au Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2014-2015
Vilimir STOYNEV, élu au Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2014-2015
Azouaou LAHLOUH, élu au Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2014-2015
Anis HADDAD, élu au Conseil de Résidence de la Cité de la Robertsau 2014-2015
Arda KILINC, responsable YDG Strasbourg 2013-2014
Vural CETINKAYA, responsable YDG Strasbourg 2014-2015

Vincent DUBOIS, professeur de sociologie et science politique, Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg
Nicolas POULIN, ingénieur de recherche, Centre de Statistique de Strasbourg, UFR Math-Info
François BONNAREL, ingénieur de recherche, CNRS, Observatoire Astronomique Esplanade
Céline CLEMENT, professeure des universités, ESPE Strasbourg
Jean-Pierre DJUKIC, directeur de recherche, élu en Instance Nationale au CNRS, ancien élu à la Commission Recherche et au Conseil d’Administration de l’Université de Strasbourg
Yasmina CHADLI, BIATSS - IUT Louis Pasteur Schiltigheim
Valentin BEHR, ATER en science politique à l’IEP de Strasbourg
Alain BIHR, professeur honoraire de sociologie

Repost 0
Commenter cet article