34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal

Publié le 12 Septembre 2016

34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal

Une délégation du MJCF 67 et de l'UEC Strasbourg a rencontré ce lundi 12 septembre Jacky HORTAUT (animateur du Collectif national de soutien avec Mumia Abu-Jamal), Robert BOYLE (avocat assurant la défense de Mumia pour sa santé), Robert MEEROPOL (fils de Julius et Ethel Rosenberg et co-fondateur du Collectif pour la disculpation de cette dernière) et Nyle FORT (co-fondateur du mouvement Black Lives Matter aux USA). Ils se rendront en délégation au Parlement européen pour parler des conditions de détention de Mumia et de son état de santé qu'à cause de l'hépatite C s'empire jour après jour, le tout dans la passivité des autorités américaines. Ils parleront également du système pénitentiaire USA et des graves violations des droits humains qui y sont perpétrées, notamment le refus de soigner dignement les détenus.

Nous avons réaffirmé à cette occasion notre soutien indéfectible à la campagne internationale pour la libération de Mumia. Ce journaliste et militant révolutionnaire au sein des Black Panthers, surnommé "La voix des sans voix" pour ses dénonciations de la corruption et des violences policières, a été condamné à la peine capitale en 1982 au terme d'un procès truqué. Si son exécution a été évitée suite à une mobilisation internationale de grande ampleur en 1995 et en 2008, Mumia démeure victime d'un acharnement politico-judiciaire et de la fureur raciste. Il est aujourd'hui le symbole de la lutte pour l'abolition de la peine de mort.

Alors que les violences policières et les atteintes racistes augmentent sans cesse aux Etats-Unis, en France et dans le monde, alors que le tenants du système capitaliste alimentent et se servent du racisme pour diviser les opprimés, les communistes doivent passer à l'offensive. Pour la libération des prisonniers politiques qui ont porté haut et fort la colère de la communauté noire aux Etats-Unis et qui ont lutté contre le racisme d'Etat. Pour exiger vérité et justice pour toutes les violences policières et racistes. Pour la fin de la ghettoisation des quartiers populaires et de leurs infrastructures sociales, instrument de reproduction sociale sur des bases racistes.

Avec la solidarité internationale que nous construirons autour de la campagne pour la libération de Mumia Abu-Jamal, autour du mouvement Black Lives Matter, autour de la campagne de disculpation d'Ethel Rosenberg, nous nous attaquerons à l'Etat policier et au racisme institutionnel dans toutes leurs manifestations.

34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal
34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal

Extrait de la lettre du MJCF "Nous ne laisserons jamais Mumia seul" (2014) :

Ce militant infatigable des droits civiques, des minorités opprimées aux Etats-Unis, croupit dans les geôles américaines après trente ans d’acharnement judiciaire contre lui. En effet, accusé du meurtre d’un agent de police en 1981, il n’a jamais pu bénéficier d’un procès équitable. C’est la raison pour laquelle des militants progressistes de par le monde ont fait de Mumia un symbole.

Le symbole de la lutte contre l’arbitraire alors que de nombreux témoins se sont rétractés après de fausses déclarations et que tout pousse à établir un nouveau procès. Le symbole de la lutte contre la peine de mort car il a fallu combattre avec acharnement jusqu’en 2011 pour que Mumia échappe à la sentence infâme de l'éxecution. Depuis, sa peine a été commuée en peine de prison à vie. Le symbole de l’oppression raciale et de classe face à un combattant de la justice pour les Afro-américains et l’ensemble des classes populaires parquées dans des conditions indignes dans les grandes métropoles étatsuniennes.

Au cours de sa carrière de journaliste, il a toujours voulu relater ce quotidien difficile et donner la parole aux sans-voix. Il fût poursuivi avec acharnement par le juge Sabo et des agents de police, membres de l’Ordre fraternel de la police, qui ont voulu « griller le nègre ». Au pays du président Barack Obama, la discrimination raciale reste une puissante réalité : la moitié des prisonniers sont afro-américains et 70% des jeunes condamnés sont issus de cette communauté. L’incarcération massive des minorités et des plus faibles constitue la réponse d’un système étatsunien qui frappe plutôt que d’aider, d’un pays qui n’en a pas fini avec son passé esclavagiste et raciste.

C’est pour cette raison que le Mouvement jeunes communistes de France a bataillé des années durant pour un procès juste, pour le refus de la peine capitale envers Mumia. Dans le cadre de la campagne internationale, nous avons sensibilisé, avec des associations de défense des droits humains, des milliers de jeunes en France. Nous avons repris la force de Mumia, ce qu’il savait si bien faire : faire entendre sa voix, celle d’un prisonnier politique qui gênait trop, celle d’un homme à qui on a refusé entre 1982 et 2011 de pouvoir serrer dans ses bras sa femme et ses enfants.

Nous avons obtenu qu’il quitte le couloir de la mort, que son nom soit toujours apposé à celui de justice. Des municipalités ont eu le courage de lui faire honneur en le gratifiant de la citoyenneté d’honneur, du nom d’une place, d’une rue à Paris, Bobigny, Villejuif, Malokoff, et bien d’autres villes.

34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal

Pour aller plus loin :

 

MJCF, "Qui est Mumia Abu Jamal ?" : http://www.jeunes-communistes.org/2007/02/18-qui-est-mumia-abu-jamal-5462

 

Documentaire "Un Mumia des Mumia" : https://www.youtube.com/watch?v=0P9D8kcDTtI

 

Site du Collectif national de soutien à Mumia Abu Jamal : http://mumiabujamal.com/v2/category/actualite/

 

Site du Rosenberg Fund for Children (RFC) : http://www.rfc.org/ethel

 

Site du mouvement Black Lives Matter : http://action.movementforblacklives.org/

 

Mumia Abu-Jamal, We want freedom, Le Temps des Cerises, 2011.

 

Toute ma vie en prison (2011), par Marc Evans.

34 ans après, toujours solidaires avec Mumia Abu-Jamal

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article